• Couverture POUR ÉTALER LA PIÈCE PRINCIP ALE OU RIEN : DÉMONT AGES DE LA FICTION DANS LA TRILOGIE MAGHRÉBINE DE DJEBAR
  • 4eme POUR ÉTALER LA PIÈCE PRINCIP ALE OU RIEN : DÉMONT AGES DE LA FICTION DANS LA TRILOGIE MAGHRÉBINE DE DJEBAR

POUR ÉTALER LA PIÈCE PRINCIP ALE OU RIEN : DÉMONT AGES DE LA FICTION DANS LA TRILOGIE MAGHRÉBINE DE DJEBAR

Sonia Assa-Rosenblum

Assia Djebar
Date de publication : mars 2008
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Dans la conférence qu'il donna à Oxford en mars 1894, et qu'il publia ensuite sous le titre de La musique et les lettres, Mallarmé feignait de la répugnance à opérer en public "le démontage impie de la fiction et conséquemment du mécanisme littéraire pour étaler la pièce principale ou rien". 1 Il entendait par "fiction" l'écriture poétique considérée comme un leurre qui, "à l'égard des choses", "éperdument les détache jusqu'à s'en remplir et aussi les douer de resplendissements, à travers l'espace vacant".2Mais si nous lisons "fiction" dans son sens actuel, il devient possible de voir dans ce "démontage impie" la voie dans laquelle s'est engagée l'écriture romanesque dans notre fin de siècle, et le travail subséquent du lecteur la décodant. Quant à la seconde partie de la citation, exemple d'énonciation éminemment ambiguë et par là typiquement mallarméenne, faut-il comprendre qu'un démontage impie étalerait "la pièce principale" ou "rien" (alternative: comme dans "tout ou rien") - ou bien que la "pièce principale" n'est "rien" (équivalence: "ou" signifiant "c'est-à-dire") ?

     
  • ISBN : 978-2-296-05194-2 • mars 2008 • 18 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoverso