• Couverture La mise en pièces du corps dans le théâtre contemporain
  • 4eme La mise en pièces du corps dans le théâtre contemporain

LA MISE EN PIÈCES DU CORPS DANS LE THÉÂTRE CONTEMPORAIN

Aurore Chestier

Cet article est un extrait du livre suivant :
Le corps communicant


Date de publication : janvier 2008
Version numérique* :
4 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Le corps constitue le point d'ancrage de notre expérience au monde. En tant qu'espace expressif originaire et réceptacle de toutes les sensations, il est à la source de notre perception, de notre prise d'information sur le monde, et constitue, selon MERLEAU-PONTY, le diapason de toutes les autres formes d'expression. Au fondement même du concept d'ipséité, il est également ce qui nous différencie d'autrui et nous permet de nous saisir en tant qu'ego. Dans la mesure où il définit notre rapport au monde, à autrui et à soi, il apparaît comme un référent socio-culturel incontournable. Le corps n'est donc pas seulement un instrument de communication - qui possède sa propre sémantique et pragmatique du langage - il est un signe auto-référentiel qui, loin d'être neutre, devient un critère de mesure au sein de notre société. La crise de la représentation du corps - amorcée dans le milieu artistique dès le début du XXe siècle - est à ce sujet symptomatique de la crise existentielle du sujet qui a perdu la mesure de son corps et l'évidence de sa relation au monde. Les découvertes de la psychanalyse, de la linguistique, de la sémiologie et du structuralisme ont chacune à leur tour mis en pièces l'intégrité humaine.

     
  • ISBN : 978-2-296-04597-2 • janvier 2008 • 16 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoverso