• Couverture LECTURES LATENTES : SUR LE CINEMA DE MARGUERITE DURAS
  • 4eme LECTURES LATENTES : SUR LE CINEMA DE MARGUERITE DURAS

LECTURES LATENTES : SUR LE CINEMA DE MARGUERITE DURAS

Sylvie Loignon

Le réel à l'épreuve des arts
Date de publication : janvier 2008
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Se dessaisir du réel, mais aussi être dépossédé par lui, telle serait la perspective adoptée par les films de Marguerite Duras. L'écrivain, la cinéaste, s'emploie à montrer ce qui ne peut l'être, cette trouée du visible par l'émergence d'un certain regard. C'est donc une stratégie de l'indirect qui se met en place dans les films duras siens, stratégie jouant éminemment de décalages entre l'image visuelle et l'image sonore: il faut en effet éviter le "réalisme du direct"1, qu'il s'agisse du son ou de l'image, stratégie d'évitement qui ouvre à "l'image- temps" telle qu'elle est définie par Gilles Deleuze. Ainsi, l'un des films emblématiques de cette esthétique duras sienne du détour serait sans doute India Song: les personnages restent muets et sont à l'écoute de leur propre voix; la représentation se fait de façon indirecte par le dispositif visuel du miroir, le spectateur percevant d'abord les images dans le reflet, sans le savoir a priori, découvrant le travail du leurre après coup.

     
  • ISBN : 978-2-296-04907-9 • janvier 2008 • 12 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoverso