• Couverture Les frontières coloniales et leur imposition dans la vallée du Fleuve Sénégal, 1855-1871. Bouleversements des hiérarchies politiques et statutaires
  • 4eme Les frontières coloniales et leur imposition dans la vallée du Fleuve Sénégal, 1855-1871. Bouleversements des hiérarchies politiques et statutaires

LES FRONTIÈRES COLONIALES ET LEUR IMPOSITION DANS LA VALLÉE DU FLEUVE SÉNÉGAL, 1855-1871. BOULEVERSEMENTS DES HIÉRARCHIES POLITIQUES ET STATUTAIRES

Raymond Taylor

Colonisations et héritages actuels au Sahara et au Sahel
Date de publication : novembre 2007
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Cette étude s'intéressera à l'impact de la création d'une frontière coloniale dans la basse vallée du Fleuve Sénégaldurant la deuxième moitié du XIXe siècle. En 1855, le gouvernement français de Saint-Louis déclara que le fleuve serait la frontière entre le nouveau Protectorat du Waalo et du Dimar [Sénégal], le long de la rive Sud, et la région des bords du désert saharien du Trârza, au Nord [Mauritanie]. En procédant ainsi fut créée une frontière qui n'avait jamais existé auparavant. Durant les vingt années suivantes, les Gouverneurs et les Commandants s'attachèrent à rendre effective cette séparation. Leurs efforts ne furent pas couronnés de succès. Des périodes de mise en œuvre radicale alternaient avec des époques de négligence ou de faiblesse. Néanmoins, la mise en application de cette frontière par les Français fut traumatisante pour les populations locales. Elle compromit les liens entre les communautés des deux rives et bouleversa l'économie politique de la vallée. Par ailleurs, la mise en place de cette frontière eut des répercussions que Saint-Louis ne put anticiper, ni même contrôler. Elle compliqua la tâche du gouvernement français au Waalo et imposa un système de taxes et des séparations administratives. Alors qu'elle était conçue pour augmenter la sécurité dans les territoires contrôlés par les Français, elle eut souvent l'effet opposé en brisant les relations entre les deux rives qui avaient permis de limiter les razzias dans le passé. Cette frontière bouleversa également l'ordre politique établi de chaquecôté du Fleuve Sénégal. À long terme, elle eut un effet néfaste sur le système politique du Trârza et alimenta un cycle de guerres intestines qui étaient jusqu'à présent sous-jacentes.

     
  • ISBN : 978-2-296-04024-3 • novembre 2007 • 18 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoverso