• Couverture Mémoire coloniale, violences urbaines et identité nationale en France : la complexité d'une histoire immédiate
  • 4eme Mémoire coloniale, violences urbaines et identité nationale en France : la complexité d'une histoire immédiate

MÉMOIRE COLONIALE, VIOLENCES URBAINES ET IDENTITÉ NATIONALE EN FRANCE : LA COMPLEXITÉ D'UNE HISTOIRE IMMÉDIATE

Christophe de Beauvais

Colonisations et héritages actuels au Sahara et au Sahel
Date de publication : novembre 2007
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Depuis quelques années, la France est agitée par un débat multiforme alimenté par une série d'évènements législatifs, sociaux, historiques, mémoriels : loidu 23 février 2005portant sur le caractère positif de la colonisation, pétitions d'historiens, violences urbaines de novembre 2005, création d'un Conseil représentatif des associations noires (CRAN), multiples débats sur l'esclavage, sur la colonisation. De vastes problématiques, touchant à la mémoire collective, à l'identité nationale, à la colonisation, à la législation des mémoires, à l'histoire comme morale ou comme science, à la nation et à ses définitions, à la notion de citoyenneté et à son efficace en France, à la violence urbaine tantôt justifiée, tantôt abhorrée, à la spécificité ou non de l'immigration postcoloniale, se sont côtoyées pour finalement engendrer une sorte de monstre conceptuel, rétif à l'analyse et prompt à se mobiliser pour disqualifier ou encenser telle ou telle prise de position. Cet ensemble de problématiques, bien que de nature diverse, paraît néanmoins dessiner un complexe doté de multiples versants. L'objectif de cet article est d'en proposer une typologie, ou plutôt une cartographie. On ne prétendra donc pas fournir un cadre explicatif mais plus modestement un cadre descriptif. Ainsi, on ne trouvera pas dans les pages qui suivent une explication des violences urbaines qui ont émaillé pendant plusd'un mois les banlieues de multiples villes de France en 2005. Mais on tentera de préciser les mises en relations possibles de ces évènements avec les problématiques liées à l'identité, la mémoire, l'histoire ou la colonisation.

     
  • ISBN : 978-2-296-04025-0 • novembre 2007 • 28 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoverso