• Couverture LA FORMATION DES ÉMOTIONS
  • 4eme LA FORMATION DES ÉMOTIONS

LA FORMATION DES ÉMOTIONS

Pierre Le Quéau

20 ans de sociologie de l'art
Date de publication : novembre 2007
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Un collier fait par celle qui le porte; un tableau; le dessin d'une enfant; un meuble rempli de figurines en pâte de verre; les posters d'une chanteuse dans le vent; un coq de bruyère naturalisé; la photographie d'une maison; celle d'un amour; encore la photo d'un amour; et puis: un stylo, une image pieuse, une guitare, etc. Voici quelques-uns des objets qui font tout un trésor digne de J. Prévert qui s'est amassé depuis quelques années en menant une enquête sur les images. Ce travail poursuivait, initialement au moins, l'objectif de faire apparaître la façon dont l'imaginaire investit certains objets, les transfigure en quelque sorte, pour en faire l'expression d'une expérience sensible qui entre ainsi dans un monde d'échanges. Mais, presque incidemment, cette enquête nous a conduit sur la piste de ce que l'on pourrait qualifier de formes élémentaires, ou pre- mières, de l'expérience artistique. Elle s'oriente autrement dit davantage vers une approche de 1'"origine" de l'art dans le sens que W. Benjamin donne à cette notion: "L'origine, dit-il exactement) ne désignepas le devenir de ce qui est né mais bien ce qui est en train de naître dans le devenir et le déclin" (1985, p. 43). Il ne s'agit donc pas du moment où quelque chose a eu lieu) in illo tempore, mais qui est en train de se (re-)produire : "L'origine, selon lui) demande à être reconnue) d'une part) comme une restauration) une restitution) d'autre part; comme quelque chosequi estpar là même inachevé,t01!Jours ouvert" (Idem, p. 44).

     
  • ISBN : 978-2-296-04411-1 • novembre 2007 • 16 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoverso