Philosophies-Artistes


Collection

Dirigée par B. Cany, L. Guimaraens et P. Tancelin


Premier trait caractéristique : La philosophie-artiste est une philosophie académique aussi bien que non académique. Elle ré-ouvre la porte de la philosophie à ceux qui ne sont pas des philosophes professionnels : les professeurs d'université et de lycée. Elle renoue avec l'idée que philosopher est commun à tous et, donc, avec des pratiques hétérodoxes, universitairement parlant. D'où le pluriel, car il y a autant de philosophies-artistes que de philosophes-artistes.

Deuxième trait : La philosophie-artiste assume qu'il n'y a pas de philosophie sans philosophe, de pensée sans penseur. Elle assume donc la dimension biographique de la pensée et revendique que l'éthique est ce qui articule, la philosophie à la vie et à l'art.

Troisième trait : La philosophie-artiste souscrit à l'idée qu'il n'y a pas de philosophie sans philosophie du langage, qu'elle soit explicite ou implicite. La réflexion sur la place du langage dans la pensée y sera donc centrale. Son affirmation liminaire pose que les déploiements « poétiques », ou expérimentaux, offrent de nouveaux modes à la pensée philosophique.

Quatrième trait : Cette collection, construite en synergie avec les travaux de la revue du Département de philosophie de Paris 8 et les recherches développées dans le séminaire de Doctorat sur les esthétiques et l'anthropologie transculturelles, est donc ouverte aux philosophes étrangers, tels ceux venus de la Pop philosophie brésilienne…

Adossée à l'université, où se forment et travaillent aujourd'hui la plupart des philosophes, cette collection a pour singularité de s'ouvrir à toutes les formes de la pensée philosophique, elle peut emprunter les formes académiques, mais aussi, chaque fois que nécessaire, les chemins de l'essai ou du poème, du journal ou de la correspondance…

12 titres dans la collection