Dépêches

Le messianisme américain

En définitive, l’idéal collectif d’une Amérique, marquée dès son origine par un sceau divin, soulève un questionnement sur le bien-fondé d’une religion « civile » dont les préceptes intriguent l’opinion internationale. Les idées-force sur lesquelles les Etats-Unis ont construit leur politique extérieure sont étroitement liées à leur vision idiosyncratique des relations internationales. Ce sont ces mêmes idées-forces qui aujourd’hui encore sous-tendent les décisions de l’administration américaine. En évoquant une « bataille monumentale du Bien contre le Mal » après l’attentat du 11 septembre, bataille devant « conduire le monde à la victoire », le Président Bush a cristallisé l’idée d’une « mission salvatrice » enracinée dans la culture américaine. Le recours à cette notion manichéenne ayant contrarié l’opinion internationale a provoqué pour un temps une prise de conscience chez les responsables gouvernementaux d’une « Amérique-sanctuaire ». Si par la suite, l’énoncé du discours politique américain s’est abstenu d’une terminologie religieuse afin de ne pas entrer dans le jeu de l’adversaire, à l’heure actuelle, les prières matinales dans le « Bureau Ovale », bien qu’apparemment sincères, semblent s’inspirer d’un nouvel élan messianique fondé sur la résurgence de vieux principes utopiques…

Nicole Guétin

ESPRIT, mai 2003

Livre associé

Auteur concerné