Entretien avec l'auteur

Mon avis sur les deux livres que j'ai trouvé auprès d'une charmante dame au Pompidou un jour de 12 juillet 2009 :

* LEONTINE : Que j'ai lu quasiment d'un trait, et que j'ai trouvé extrêmement passionnant, mêlé à la fois de l'histoire de votre famille et malheureusement de l'histoire que leur naissance leur a fait subir. C'est un vibrant hommage rendu aux femmes qui savaient au travers de l'époque très sombre de notre histoire, rester des femmes, des mères, remplacer dans leurs tâches les hommes, mais aussi et surtout être des passeurs de savoir, (je pense à Renée dans son rôle d'institutrice) qui pour une femme, ne devait pas être, en ce début de siècle, simple à décider, car jusque là, cette mission était trop souvent réservée à des hommes, la guerre, dans leur malheur, leur a laissé cette place....

Dans cette même veine, j'ai lu juste avant : APOLLONIE de Marie ROINET et Henri JURQUET. L'histoire se passe en Aveyron, mais on y retrouve ces mêmes femmes de tête qui savaient, en l'absence leur mari, mener leur monde avec toute l'ardeur de leur travail et de leur amour pour les leurs.
Dans cet esprit aussi de femmes extraordinaires, même si ce n'est pas dans le même registre, elles ont elles aussi autant de mérite d'avoir traversé notre histoire, il ne faut pas manquer l'histoire de vie de Pierre et Marie CURIE, Louise MICHEL, aussi Camille CLAUDEL et toutes ces femmes dont on sait peu de choses aujourd'hui, qui j'espère sortiront de l'ombre un jour parce qu'elles nous auront aidé à "grandir"...
Toutes ces femmes, ont sans aucun doute, fait évoluer le devenir de toutes les femmes à venir, mais aussi celui des hommes en forçant le respect incontournablement....


*LA VIE JUSQU'A LA DERNIERE GOUTTE : Rien à dire, tout est dit, c'est un excellent devoir de résilience par l'écriture, ce qui est prédominant dans ces deux ouvrages, c'est que quoiqu'il arrive vous avez su trouver le chemin ouvert à toutes les impasses de votre existence, vous avez trouvé la clé pour faire en sorte que quoiqu'il advienne le soleil pointe au bout du chemin et qu'avec lui la vie prédomine. C'est encore là un vibrant hommage à la vie. Bravo pour ce travail.
Juste une petite parenthèse en ce qui concerne le passage que vous dédiez à l'amitié, à vos amis, les plus proches que vous ne manquez pas de remercier. Je suis intimement persuadée, que cette force,cette volonté de vivre était en vous et qu'ils vous ont accompagné vers ce chemin ensoleillé. Je crois que vous si n'aviez pas eu cette volonté farouche de vivre, vous n'auriez pu que "piétiner" tous ensembles, certes, ils vous ont aidé à rendre le chemin moins pesant, mais c'est vous qui avez décidé du moment où il fallait relever la tête et regarder vers l'horizon.....
Je vous félicite pour avoir écrit cette tranche de vie, qui là aussi, rend hommage aux femmes et à leur force et peut aider d'autres aussi à faire ce travail et prendre ce chemin...

Régine Poiré
septembre 2009


Au plaisir de se revoir, qui sait, un jour prochain en Cévennes où je viens très régulièrement

Auteur concerné