Articles et contributions

En hommage aux soutiers de l'information : les agenciers ou journalistes d'agence

L'Agence France Presse (AFP) est la doyenne des agences de presse, première agence francophone et troisième agence mondiale derrière l'américaine Associated Press (AP) et la britannique Reuters. Elle est présente dans 165 pays et compte près de 4 000 collaborateurs à travers le monde. Elle fournit en continu, à plus de 7 000 clients, un contenu prêt à l'emploi (dépêches, photos, infographies et vidéos), rédigé et hiérarchisé dans un souci de qualité éditoriale et d'objectivité. Son statut fait l'objet d'un débat qui pourrait remettre en question son indépendance.

Nous publions ci-dessous, sous forme de "tribune" [1], un article rédigé, selon son auteur, ancien agencier lui-même, "en hommage aux soutiers de l'information" [2] (Acrimed)
A la mémoire de Jean Marin, Bernard Cabanes, Boni de Torhout et Jean Vincent [3]

Plante sauvage qui pousse dans des lieux désertiques, la figue de Barbarie correspond parfaitement à l'image de l'agencier, le journaliste d'agence, épineux d'apparence, savoureux de substance. Premier arrivé sur les lieux, dernier parti, observateur permanent et méticuleux de l'actualité, loin des phénomènes de mode, l'agencier est un historien de l'instant, non un rapporteur factuel des évènements, c'est-à-dire un être dépourvu de réflexion comme se sont plus à le présenter longtemps de faux confrères envieux de sa position, encore moins un retransmetteur passif de communiqués comme projettent de le réduire des fossoyeurs de la démocratie en mal de notoriété.
la suite sur ce lien
http://www.acrimed.org/article3269.html

René Naba
décembre 2009

http://www.acrimed.org/article3269.html

Livre associé

Auteur concerné