Articles de presse

Jocelyne Sourisseau raconte…

Elle décode le Japon

Le Japon ? Une île bosselée, à l'autre bout du globe, peuplée de gens bizarres, aux borborygmes inquiétants, mangeant du poisson cru. Jocelyne Sourisseau, Vendéenne d'origine, Toulousaine de cœur, a découvert ce mystérieux archipel, pendant un mois de vacances, il y a plus de 20 ans. " Nous avons rencontré, dans les campagnes, des gens incroyablement accueillants qui nous prenaient en autostop, puis qui nous hébergeaient chez eux, avec la simple envie de nous faire connaître et apprécier leur pays. " Jocelyne tombe amoureuse de Kyoto, la capitale culturelle, de ses temples, ses jardins, ses rites...
Après ce coup de foudre, elle décide de prendre pendant trois ans des cours de japonais à Toulouse et retourne à Kyoto, avec sa famille, pour y vivre. Sacré challenge : " La langue japonaise est une des plus difficiles au monde. Un jeune japonais ne peut pas lire le journal avant l'âge de 15 ans ". De retour à Toulouse après deux années comme professeur de français langue étrangère à Kyoto, Jocelyne reste dans le bain nippon.
Elle organise des échanges, recevant des étudiants japonais dans la Ville rose. Et mesure à quel point les deux civilisations avaient du mal à se comprendre. D'où l'idée d'écrire ce qui va devenir une thèse (elle est docteur en sciences du langage), puis un livre: " Bonjour/Konichiwa " (Éditions de l'Harmattan). Il pourrait s'appeler : Bonjour le décalage : " Lorsque l'on rencontre des japonais pour la première fois, il vaut mieux arriver avec votre carte de visite et à l'heure : les Japonais sont très ponctuels. Ils n'apprécient guère les grands gestes, les embrassades, ni les énervements jugés puérils. Il est aussi déconseiller de regarder fixement son interlocuteur dans les yeux... "
Jocelyne explique, démine, apaise et relie les comportements communicatifs au contexte historique, social et éducatif Japonais. Petit à petit, nous comprenons mieux cette société très ritualisée où chaque individu a sa place dans un code de relations bien précis. Jocelyne Sourisseau arrive à nous faire réfléchir sur nous-mêmes, sur des notions de respect, d'écoute, de politesse : quelquefois, nous sommes aussi les japonais de notre voisin.

Dominique Delpiroux
mai 2004

Livre associé