Entretien avec l'auteur

Un hommage à "l'Amérique que j'aime"

Parce qu'après avoir fait ses humanités, il a vécu comme "un bol d'air frais" la redécouverte des auteurs et cinéastes américains, Nicolas Houguet, 26 ans, a voulu rendre hommage à l'Amérique, son Amérique. Celle de Jack London, Ernest Hemingway, Francis Ford Coppola à qui il rend un hommage passionné dans son livre, "l'Amérique que j'aime" paru en Janvier. "C'est tout sauf un dictionnaire objectif ou une thèse", tient-il à préciser, "c'est la culture américaine telle que j'ai pu la ressentir dans mon intimité et comment elle m'a construit. Je m'élève contre une approche scientifique de la littérature. Elle, comme le cinéma, doit parler aux tripes, et à travers Jim Morrison ou Marlon Brando, on peut se prendre au jeu".
L'ouvrage est également un récit très personnel pour Nicolas, en fauteuil roulant depuis son plus jeune âge, "La littérature et le cinéma peuvent paraitre secondaires pour les valides, mais grâce à eux j'échappe aux contingences auxquelles je suis confronté dans le monde réel". Tout juste revenu de ce "voyage rêvé" outre atlantique, le jeune écrivain arbore un sourire mystérieux à l'évocation de son prochain livre. "Peut-être un roman d'anticipation encore très nébuleux sur le modèle des films catastrophes des années 70, ou un recueil de nouvelles..."

Julien Duffé

LE PARISIEN, mars 2005

Livre associé

Auteur concerné