Sur Internet

Ricet Barrier, faire vivre son savoir-vivre…

Ricet Barrier fait partie de la cargaison de découvertes de la fin des années cinquante… Qu'on se rappelle, ils furent nombreux à cette époque à sortir leur premier "45 tours" ou leur premier "25 cm"… Il y avait foule pour solliciter un jeune porte-monnaie dégarni : Serge Gainsbourg, Guy Béart, bientôt suivis de Boby Lapointe, Anne Sylvestre, Claude Nougaro et quelques autres, venaient s'ajouter à Brel, Brassens, Bécaud pour assécher nos finances… Et ils nous ont tous tellement enthousiasmés qu'on n'a pas perdu une miette de leur trajectoire : leurs chansons ont ponctué les événements de notre vie et ils sont devenus, à leur corps défendant, d'irremplaçables complices. Lorsqu'ils sont partis, ils nous ont amputés d'une partie de nous-mêmes. Ricet Barrier fut de ceux-là avec son inénarrable Servante du château en 1958. Et quand, quelques 250 chansons plus tard, le 20 mai 2011, il s'est éclipsé au paradis rejoindre la place chauffée par Brel et Brassens pour les faire rigoler en racontant "les conneries qu'on voit en France", on a eu du mal à se marrer.

François Bellart

NOS ENCHANTEURS, juin 2017

http://www.nosenchanteurs.eu/index.php/2017/06/...

Livre associé

Auteur concerné