Comptes-rendus d'ouvrage

La colonisation française des Seychelles (1742-1811)

L'histoire commence, pour ainsi dire, en 1742, quand deux navires de la flotte d'Inde en Inde basée à l'île de France, actuelle Maurice, sont envoyés par le gouverneur Mahé de La Bourdonnais à la recherche d'informations sur les îlots situés au Nord-Est de Madagascar. Ils abordent l'actuelle île de Mahé, sans doute à l'anse Boileau. L'archipel n'est pas totalement inconnu : il a sans doute été déjà fréquenté par des marins arabes, chinois, portugais, et, bien plus récemment (1609), anglais ; l'actuelle île d'Aldabra figure même sur des cartes de diverses origines. La description que donnent de l'endroit nos marins français est celle d'une île "déserte", à "la végétation très riche", aux "forêts pleines de bois utiles à la marine" (p. 17) mais infestée de crocodiles. Nul ne songeant alors à y fonder un établissement, on retourne, sans trop savoir où on va, à son port d'attache, Port-Louis de l'île de France. Lors d'une seconde expédition (1743), Picault baptise l'île d'Abondance puis tout l'archipel du nom du gouverneur Mahé. Une question mérite d'être posée : "Vaut-il bien la peine de s'intéresser à ces îles du bout du monde, qui ne sont pas sur la route habituelle des vaisseaux et frégates de la Compagnie française des Indes Orientales reliant l'Inde au port de Lorient ?" p. 27) A l'époque, le relevé des îles et leur positionnement sur des cartes n'a pas pour objectif de s'y installer mais bien plutôt "de les éviter" pour ne pas s'y perdre, ou, à la limite, "d'y mouiller, pour se refaire des forces." (p. 29) Dans l'immédiat, ces "écueils" placés "sur une mer imprévisible" p. 30) doivent être évités autant que possible.

Philippe Retailleau

LA CLIOTHÈQUE, novembre 2017

https://clio-cr.clionautes.org/la-colonisation-...

Livre associé

Auteur concerné