Émission Radio

Le rap a-t-il encore besoin de légitimité littéraire?

"Un lyriciste", c'est ainsi que Booba s'inscrivit dés le départ dans le champ de l'écriture. Avec l'intention de vivre de sa plume. Et si l'on peut parler d'événement littéraire, c'est que cela fait presque 15 ans maintenant, que le rappeur bodybuildé a reçu le tampon officiel du monde des lettres.

Depuis ce fameux article de la NRF, La Nouvelle Revue Française, signé Thomas Ravier en 2003 qui lui confère un statut d'écrivain, le comparant à Louis-Ferdinand Céline ou Antonin Artaud. Un ouvreur de langage Booba, inventant un nouvelle figure de style : la "métagore", mélange de métaphore et de gore, et déversant une suite de mots dont l'ensemble provoque quelque chose d'extraordinaire.

Le point de vue de la NRF ne s'avéra pas isolé. Et l'année 2015 sera une référence dans la reconnaissance de la "rapologie boobienne". Notre camarade Jean Birnbaum directeur du Monde des Livres, le compare alors à Léon Bloy et loue sa "prose obscène" citant cette punchline ou ce vers comme vous voudrez "Enfance insalubre, comme un fœtus avec un calibre", un jeune professeur d'économie et de sociologie Alexandre Chirat lui consacre un ouvrage chez l'Harmattan "BOOBA Poésie, musique et philosophie".

Mathilde Serrell

FRANCE CULTURE, décembre 2017

https://www.franceculture.fr/emissions/le-bille...

Livre associé

Booba
2015

Auteur concerné