Articles de presse

Histoire: les chemins de fer dans le Mantois selon Roger Colombier

Après deux ouvrages consacrés au camp d'Aincourt et au mouvement ouvrier dans le Mantois, Roger Colombier revient sur le devant de la scène littéraire avec un troisième livre intitulé "Les origines du chemin de fer dans le Mantois". Un ouvrage qui retrace un siècle d'histoire à partir du 3 mai 1843, date de l'ouverture de la ligne de train qui relie Paris à Rouen. Un évènement qui va transformer le Mantois en véritable Vallée des usines. "Grâce aux chemins de fer, le Mantois a reçu nombre d'usines et de fabriques. Il est ainsi passé de la ruralité à l'industrialisation. Les géographes ont d'ailleurs dénommé cette partie de l'Ile-de-France: la vallée des usines", raconte l'écrivain mantais. Pour écrire ce livre, Roger Colombier s'est notamment appuyé sur toute une série de documents et photos trouvés aux archives départementales et municipales de Mantes-la-Jolie, Gassicourt et Limay. "Si on regarde les horaires de l'époque par exemple, on s'aperçoit qu'il fallait 4h10 pour aller de Paris à Rouen. ce qui pour l'époque est formidable puisqu'en diligence, on mettait pratiquement une journée et demi. Dans son livre, Roger Colombier revient également sur la Cité des cheminots, créée à Gassicourt. elle va resencer au total 350 habitants venus spécialement travailler pour le chemin de fer.
Roger Colombier a maintenant comme projet de participer dans le mantois à des conférences et expositions sur le thème du chemin de fer, un sujet que cet ancien conducteur de train connaît presque sur le bout des doigts.

Guillaume Leroy

MY-TIVI.FR (JOURNAL D'INFOS SUR LA VALLÉE DE LA SEINE), octobre 2010


complément écrit au reportage télévisé sur le livre "Les origines du chemin de fer dans le Mantois (édition du 30 septembre 2010 sur my-tivi.fr).

Auteur concerné