Accueil Editions | Groupe L'Harmattan | Librairies | Harmathèque | Harmattan TV | Théâtre Lucernaire | Translate this page in English übersetzen in Deutsch Traducir esta página en español Traduci questa pagina in italiano Translate this page in Arabic
59329 livres | 26223 articles | 49298 ebooks | 35772 auteurs | 1243 collections | 2404 revues | 1819 vidéos | 3422 personnes en ligne
Retour accueil - Editions L'Harmattan

Sur Internet

Roland GUILLON Archie Shepp et Pharoah Sanders. Deux héritiers de John Coltrane.

L'auteur, sociologue, est spécialiste du jazz autour de 1950 et de la Nouvelle Vague (New Wave). Il connaît à fond l'univers de John Coltrane (1926-1967), célèbre saxophoniste auquel il a consacré un livre en 2017 (chez le même éditeur). Il plonge les lecteurs dans la culture noire-américaine, caribéenne et africaine et dans le monde du saxophone, sans perdre de vue les divers contextes historiques, sociologiques et culturels.

Roland Guillon présente "deux hérauts de la musique noire" : c'est-à-dire les deux héritiers de John Coltrane : Archie SHEPP et Pharoah SANDERS. Le premier (né en 1937) fait ses débuts en concerts vers 1960. D'abord professeur dans un collège, il s'intègre aussi dans le milieu littéraire et musical noir à New York, il lance de nouvelles formes d'expression de sa communauté aux Etats-Unis, puis en Afrique et aux Caraïbes, au bénéfice de la culture afro-américaine, en insistant sur la sensibilité harmonique d'avant-garde dans laquelle tonalité et atonalité voisinent au milieu de l'effervescence rythmique. Le second, Pharoah SANDERS, (né en 1940) a eu la chance d'accompagner Johan COLTRANE de septembre 1965 à juillet 1967 (mort de ce dernier). Élevé dans une famille de musiciens sensible au gospel et au jazz, après une initiation à la clarinette et au piano, il étudie le saxophone "passant progressivement du rythm and blues au jazz. Grâce à J. Coltrane, il s'intéresse à la modalité, au flamenco, puis aux musiques arabo-andalouses ou africaine (p. 14), faisant preuve d'afrocentrisme musical. Dans une approche sociologique, Roland Guillon met l'accent sur la rencontre entre la New Wave et le Black Art Movement, en tant que phénomène racial.

Ces trois jazzmen saxophonistes servent de prétexte à un solide apport historique : allant du cœur de la New Wave (New Thing) aux années 1970, puis à l'évocation des "Deux carrières plus dispersées" (p. 51) marquées par la créativité du jazz dans le sillage de Muhal Richard Abrams (1930-2017), d'Anthony Baxton (né en 1945), polyinstrumentiste encourageant le jazz expérimental en matière de timbres. Archie SHEPP sera influencé par Horace Parlan, pianiste hard bop rompu au "jazz soul". Ph. SANDERS a beaucoup enregistré pour le label californien Theresa, alors que A. SHEPP effectue des tournées en Europe, entre autres à Cologne puis à Milan. Les deux seront attirés par l'Afrique, notamment le Maroc et la confrérie des Gnaouas (p. 59) — descendants d'esclaves, accordant une grande importance à la transe. A. SHEPP travaillera aussi avec des maîtres du luth (p. 59) et créera son label ArchieBall. Quant à Ph. SANDERS, il jouera même de la ghaita (genre de cornemuse de l'Atlas). A. SHEPP insiste sur les racines africaines et la question sociale (p. 61), sur la formule du duo saxophone/piano. Comme l'auteur le rappelle dans sa conclusion (p. 67) : "Les deux saxophonistes ont des points communs mais aussi des différences". Ils partagent une inspiration harmonique coltranienne. En revanche, le versant profondément mystique de celle-ci n'appartient qu'à Ph. SANDERS. "SHEPP et SANDERS appartiennent tous deux à une sensibilité du jazz contemporain dont l'inspiration harmonique maintient une grande place à l'émotion" (p. 69).

Une initiation à l'univers du blues, du gospel, du spiritual, de la soul, du funk et autres modes orientaux, caribéen ou africain. Un maître, deux héritiers : trois figures emblématiques ayant marqué l'histoire du jazz.

Edith Weber

L'ÉDUCATION MUSICALE, février 2019

http://www.leducation-musicale.com/newsletters/...

ARCHIE SHEPP ET PHAROAH SANDERS, Deux héritiers de John Coltrane (Univers musical, 2018)

L'auteur relate les trajectoires de deux saxophonistes qui ont incarné, dans le sillage de John Coltrane, un renouveau du jazz. Celui-ci est fondé sur une double démarche : un ressourcement aux fondements de la musique noire américaine, en même temps qu'une ouverture à d'autres cultures (caribéennes, africaines ou orientales).

 


Auteur concerné :

Roland Guillon


Paypal  Cartes supportées   Cartes supportées

Nos Auteurs


Soumettre un manuscrit


Votre espace auteur

Agenda

La presse en parle

Prix littéraires
obtenus par nos auteurs

En ce moment au



  Accueil Editions | Groupe L'Harmattan | Librairies | Harmathèque | Harmattan TV | Théâtre Lucernaire
  dernière mise à jour : 20 mai 2019 | © Harmattan - 2019 | À propos | Paiement en ligne | conditions générales de vente et mentions légales | frais de port