Articles de presse

Dynamiques et mécanismes de la ségrégation scolaire en Haiti

Cet article vise à expliquer les dynamiques de la ségrégation scolaire ainsi que les mécanismes de sa mise en place dans les écoles haïtiennes. Il décrit, à partir d'une approche historique et d'un devis séquentiel mixte explicatif, comment les acteurs du système éducatif (enseignants et gestionnaires d'établissements) pratiquent la ségrégation scolaire en se servant des mécanismes académiques et sociaux pour catégoriser ou distribuer de manière inégale et différenciée les élèves dans l'espace scolaire.

Jacques Abraham

ACADEMIA


Les résultats de notre étude révèlent que la ségrégation scolaire est mise en application dans les écoles fondamentales du département de l'Ouest à partir d'un ensemble de mécanismes qui sont utilisés pour discriminer les élèves en forts, en moyens et en faibles, selon les répondants. Ces mécanismes sont la note obtenue (ségrégation académique), l'origine sociale (ségrégation sociale), la langue ou le sexe. En ce qui a trait au mécanisme académique, 77 % des répondants (enseignants) pratiquent la ségrégation scolaire dans leurs classes. Près de 10 % des enseignants utilisent l'origine sociale des élèves comme critère de catégorisation de ces derniers. Les deux derniers mécanismes dont les répondants ont fait valoir sont la langue d'enseignement (le français) et le sexe qui sont employés comme outils de ségrégation scolaire. Il semblerait que l'école haïtienne est l'expression de la ségrégation, en ce sens que les élèves vivent des situations de discrimination et de ségrégation au quotidien à l'école.

http://abrahamjacques.academia.edu

Auteur concerné