Communication

LE PREMIER ROMAN D'ALTAY MANCO : "METISSAGES 100%"

Premier roman d'Altay Manço, Métissages 100 %, est au croisement inattendu de deux "routes de soi". Une jeune femme issue de l'immigration faisant carrière dans la mode, en conflit avec ses parents traditionalistes, et un professeur d'histoire et de langues orientales dont la vie tourne en rond. Sur fond de négociations de l'adhésion de la Turquie à l'Union européenne, nos héros sont menés d'aventures en épreuves, de Bruxelles à Istanbul, à la recherche de leurs idéaux : 100 % d'improbables métissages.

"Énorme plaisir : j'ai ri à gorge déployée. Sérieux aussi, ce roman donne à la question de l'adhésion turque à l'UE une dimension sensible et intelligente." — Marie-Anne BEAUDUIN, Les Politiques sociales, Bruxelles
septembre 2012


"Récit passionné, bien illustré et amusant, d'une grande valeur d'actualité ! Finale inattendue,
pleine de nuances. Les successions rapides de scènes sont très filmiques. Les détours par l'histoire rendent la lecture passionnante." — Kevin SMETS, Université d'Anvers, Département de Communication


"Pris par le flux des préoccupations que je m'invente, je me ferme. C'est la carapace de l'insecte. Je zappais, tourbillonnais, surfais, papillonnais. Et bien, pensez maintenant ! Pensez à vous, pensez au nous. Pansez le "Je-Nous" ! Mon manteau sur le dos et un sac à l'épaule, je découvre une difficulté insoupçonnée : se déplacer en béquilles. Sillonner les couloirs me fait suer. J'espère ne pas attendre le taxi dans le froid. J'arrive à grand-peine devant l'entrée principale de l'hôpital ; l'imposante porte coulisse sur l'avenue, une violente averse s'abat assombrissant la scène. Le claquement des gouttes sur le trottoir sonne comme des applaudissements… Filiz est là ! Devant moi ! Elle est simplement vêtue de sous-vêtements en dentelles et de bas de soie. Accrochée à son téléphone, le visage grave, elle dit : "J'ai des hauts et des bas"".

Auteur concerné