Articles de presse

" Je suis un conteur et découvreur d'histoires"

TROIS QUESTIONS à Serge Bouchet de Fareins, auteur d'ouvrages, fondateur de l'association "Les gloires napoléoniennes", Président départemental de la Fondation Maréchal de Tassigny :
- Pourquoi cette passion pour l'écriture et pour l'Histoire ?
- Nous avons la chance d'avoir la plus belle, la plus riche langue du monde ! J'ai toujours aimé écrire, jouer avec les mots, trouver leur musique, celui le plus juste.
La passion de l'Histoire, c'et un atavisme. je la tiens de mon père, militaire, bonapartiste. Mais je ne suis pas historien de formation, je suis plutôt un "découvreur et conteur d'histoires".
- En quoi la réédition de votre livre "Journet de l'An II - la vie mouvementée du chef de bataillon Claude Journet (1768-1861)-" que vient de publier L'Harmattan est-elle revue et augmentée ?
- C'était mon premier livre, publié à compte d'auteur, il y a vingt-deux ans ! j'avais découvert Journet en voyant la plus belle tombe du cimetière de Villemotier, qui portait des noms de batailles. J'avais cherché qui était là.
J'ai corrigé, complété le livre, avec de nouveaux personnages, Mon chapitre sur la première campagne d'Italie parlait très peu de Joubert, par exemple, qui est tout de même le plus célèbre grenadier bressan.
Quel sera votre prochain ouvrage ?
- Je ne sais pas ! J'aimerais écrire un roman sur les soldats "déportés" sur l'île de Cabrera (Baléares) entre 1808 et 1814. Et aussi quelque chose sur Pancrace Mayet, le Robin des Bois bressan, qui attaquait les riches pour donner aux pauvres, dans les bois de Fougemagne, entre Beaupont et Coligny (Ain). Il aurait été exécuté à Lons-le-Saunier en 1802. J'espère retrouver le minutes de son procès, dans le Jura".

Annick Puvillland, journaliste

"LE PROGRÈS", MARDI 28 OCTOBRE, octobre 2014

Auteur concerné