Extraits

Postface : Lettre ouverte à Nina Bouraoui (prix Renaudot 2005)

Jeudi trois novembre deux mille six,

Nina,

Il y a un an votre livre venait d'être consacré, le mien se terminait et attendait l'heure/heur d'être édité ! C'est chose faite aujourd'hui, et entre-temps il a continué à se nourrir de l'expérience humaine.

Vous dites à propos de votre roman Mes mauvaises pensées : "C'est l'histoire de mes deux pays. Je n'ai jamais quitté l'Algérie, on m'a enlevée à l'Algérie, je n'ai jamais fait mes adieux, j'ai appris à "devenir" en France et je crois que je suis née deux fois" (1).

J'espère par mon livre contribuer à cicatriser un jour la coupure, la vôtre et celle de tous ceux qui considèrent qu'être d'une rive - quelle qu'elle soit des deux -, et pas de l'autre, rend schizophrène.

Et si, vous et moi, nous étions nés une seule fois, chacun dans sa région d'un même monde - qui n'est pas la planète -, participant de la même civilisation aux cultures diverses et entremêlées, méditerranéenne… ?

Euroméditerranéenne !

Patrick Voisin
mars 2007


1- http://www.editions-stock.fr/aut/aut99_frarec_f.html

http://kubaba.univ-paris1.fr/2007/reconstruire_...

Livre associé

Auteur concerné