Articles et contributions de l'auteur

"PÉTASSE PEUT TOUT À FAIT ÊTRE LE FÉMININ DE PÉTARD"

LE PSEUDONYME: UN FAUX NOM QUI EN DIT VRAI

Être nommé nous fait exister dans le monde. Notre patronyme, tout comme notre prénom, disent quelque chose de nous : souvent notre sexe, parfois notre origine, notre génération, ou notre culture. Notre vrai nom dit quelque chose de nous, mais à notre insu, parce que nous ne l'avons pas choisi. Nous nous en accommodons, ou pas.
À l'inverse, nous déterminons librement nos pseudonymes. Comme l'explique Marcienne Martin dans la thèse qu'elle a consacrée au pseudonyme sur internet (1), ces noms que nous nous choisissons sont ainsi révélateurs d'une certaine image de nous-mêmes. Ils nous permettent d'adopter un autre point de vue sur nous et de faire exister au grand jour l'une ou l'autre des voix qui nous animent :
" Le pseudonyme est une manière de sortir d'un groupe social en prenant une fausse identité. Dans cette situation, l'individu se situe dans un espace marginal, où il est à la fois un autre et lui-même ". C'est quelque chose de notre vie que nous essayons de faire passer dans un pseudonyme : une affiliation à une communauté, un signe particulier, une trace de notre histoire personnelle, une passion. Parmi les pseudonymes se côtoient entre autres des anagrammes, quand Dorothée devient Hérodote, des hagionymes (noms de saints pris comme noms propres), comme Médard, des ironymes (noms ironiques), comme Satyricon, des sidéronymes (noms célestes ou astronomiques), comme Pégase ou Jupiter, ou encore des pseudandries (noms d'hommes empruntés par des femmes), comme… George !

(1) Marcienne Martin, Le pseudonyme sur internet. Une nomination située au carrefour de l'anonymat et de la sphère privée, 2006, Paris, L'Harmattan.

Stéphanie Pahud, illustrations Julianne Mary

HTTP://GEORGEMAG.CH/"PETASSE-PEUT-TOUT-A-FAIT-ETRE-LE-FEMININ-DE-PETARD"/, avril 2015

http://georgemag.ch/"petasse-peut-tout-a-fait-e...

Auteur concerné