• Couverture Des équilibres
  • 4eme Des équilibres
rectoverso

DES ÉQUILIBRES

Nouvelles

Liza Kerivel

Collection : Écritures
EUROPE France

L'avis des libraires...
Je ne m'attendais pas à lire un tel recueil de nouvelles aux éditions l'Harmattan, comme quoi parfois on a des à priori... stupides. 11 nouvelles courtes et très fortes. La vie dans ce qu'elle a de dur, de stupide et de fort. Sans aucune complaisance ou aucune gratitude. Une auteure à découvrir. Le choix des libraires, Choix de Nadine Dumas, Librairie l'Esprit Large à Guérande La presse en parle : Se plonger dans "Des équilibres", c'est assurément en ressortir marqué. Pas forcément anéanti, non. Juste avec un regard un peu différent sur le monde qui nous entoure et les gens que l'on côtoie. Sur les femmes, notamment. Ces héroïnes malgré elles que Liza Kerivel met en scène dans ses courtes nouvelles. Mère-fille un peu paumée face au jugement des autres, femme trompée qui préfère se voiler la face, ouvrière harcelée incapable de se révolter... Des personnages qui "dormaient" depuis trois ans dans l'ordinateur de l'auteure, trentenaire, maman de deux enfants, sociologue installée à Saint-Nazaire après avoir travaillé un peu partout en France : "C'est mon compagnon qui m'a poussée à faire lire mes histoires, raconte Liza Kerivel. Les retours ont été bons, j'ai poursuivi". Avec parfois une année pour "fignoler" une nouvelle, comme elle dit. Et toujours un peu de difficultés à expliquer ses personnages : "Elles sont souvent issues de rencontres faites dans mon métier, de choses entendues autour de moi... même si aucune histoire ne s'est réellement passée". Quant à cette violence, cette brutalité qui se dégage des onze nouvelles, "c'est précisément ce qui m'intéresse, souligne l'auteure. Qu'est-ce qui fait tenir les gens entre eux, dans la vie privée comme professionnelle ? Qu'est-ce qui fait qu'un jour, plus rien ne va ? Et moi qui travaille sur la violence et la précarité, je constate que ce sont surtout les femmes qui sont concernées. Bien sûr, il y a des hommes battus ou travaillant à temps partiel... mais ce ne sont pas eux, en général, qui meurent sous les coups ou se lèvent à 4h pour aller faire des ménages". Loin de Liza Kerivel, pourtant, l'idée de "catégoriser", elle qui déteste ce mot. Elle veut simplement "écrire sur la vie et essayer de comprendre la douleur des gens". Quant au lecteur, entraîné par ce langage presque parlé et facile à suivre, il ressentira peut-être de plein fouet le côté sombre du recueil ou, choisira, au contraire, l'humour (noir il est vrai) et l'espoir qui se dégagent parfois de ces situations pesantes. Charlotte Clergeau, EStuaire, 10 février 2009
Livre papier :
12,5 €

Livraison à 0,01 €*
* À destination de la France métropolitaine, sans minimum d’achat

Version numérique* :
9,49 €
* Compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Onze histoires courtes où chacun s'épuise à petit feu, mais où les bourreaux ne sont pas forcément présumés coupables. Que l'on vive seul ou en famille, on vit toujours avec son futur meurtrier. Des récits de femmes vieillissantes ou renaissantes, de nourrissons suicidaires, de couples en déliquescence, de mères en souffrances, d'ouvrières alcooliques, de jeunes femmes désabusées. Les protagonistes sont en état de tension perpétuelle, des funambules sur le fil de leur humanité, pouvant à tout moment chuter.

  • Date de publication : janvier 2009
  • - format : 13,5 x 21,5 cm • 124 pages
  • ISBN : 978-2-296-06795-0
  • EAN13 : 9782296067950
  • EAN PDF : 9782296210998
  • (Imprimé en France)

1125 livres dans cette collection

Dans la même thématique