• Couverture Ecriture, différence et recalibrage
  • 4eme Ecriture, différence et recalibrage
rectoverso

ECRITURE, DIFFÉRENCE ET RECALIBRAGE

Pour une nouvelle pathologie du discours postcolonial

M. J. Muratore

Collection : L'Orizzonte

Livre papier :
40 €

Livraison à 0,99 €*
* À destination de la France métropolitaine, à partir de 35€ d'achats

Parcourir le vaste panorama hétéroclite d'ouvrages consacrés à la littérature postcoloniale, c'est faire face aux invocations d'un projet largement amorphe, indéfinissable, chargé d'équivoque, résistant à la consonance, au calibrage, à la résolution et, en tant que tel, sous-tendu par d'irrévocables entraves. Le discours narratif qui en provient – labyrinthique, instable – ne peut qu'engendrer maintes variantes d'une insidieuse défaite. Or « l'expérience postcoloniale », tellement envisagée, s'engouffre inextricablement dans un état de constante mutation, toujours embryonnaire, toujours à la dérive, privée de repères identitaires, et donc péniblement assujettie aux contorsions de l'indicible. Quelles qu'en soient les justifications herméneutiques, elles ne tracent ni ne représentent qu'une seule dimension d'une entreprise profondément complexe et plurivalente. En effet, le texte postcolonial – enraciné dans l'errance, dans la précarité, dans l'informe, et assurément moins complaisant que subversif refuse a priori toutes les tentatives de décodage univoque, minimaliste, si nombreuses soient-elles. Afin de porter remède à ces actes de dégradation, il faudrait ouvrir une voie jusque-là obstruée. Ce qui fut indicible doit être interrogé et transgressé en vue d'ouvrir un nouvel espace où le long silence du passé est supplanté par les voix exhumées, précédemment absentes et inconnues, trop longtemps ancrées dans la soumission . Que cette parole retrouvée, énoncée librement remporte la victoire, véritable conquête rédemptrice. Pour Joseph Zobel, Ferdinand Oyono et Sembène Ousmane, la lutte pour la libération métaphysique et linguistique est éloquemment métaphorisée et emplie de signifiants régénérateurs, bien qu'entachée par le passé. Des vestiges de l'immobilité d'antan émerge un contre-discours : une poétique nouvelle et irrévocable du triomphe postcolonial.

  • Date de publication : 5 juin 2023
  • Broché - format : 14 x 21 cm • 148 pages
  • Langue : français
  • ISBN : 978-2-14-048735-4
  • EAN13 : 9782140487354

M. J. Muratore, professeure de l'Université du Missouri, est l'auteure de nombreux ouvrages parmi lesquels figurent : The Evolution of the Cornelian Heroine ; Cornelian Theater : The Metadramatic Dimension ; Mimesis and Metatextuality in the Neo-Classical Text ; Expirer au féminin : Narratives of Female Dissolution in the French Neo-Classical Text ; Exiles, Outcasts, Strangers : Icons of Marginalization in Post-World War II Narrative ; Molière's Metatextual Maneuvers ; The Weave of Fragmentation : Discursive Struggle in Novels of Assia Djebar, Sabiha Khemir, Rachida Madani ; Rachida Madani, The Story Can Wait (traduction anglaise et préface de M. J. Muratore); Aux carrefours du labyrinthe. Narration et fragmentation chez Assia Djebar, Sabiha Khemir, Rachida Madani; Stilled Voices Unmuted : The Poetics of Postcolonial Silence. Elle est aussi directrice de deux recueils d'essais : Hermeneutics of Textual Madness : Re-Readings /Herméneutique de la folie textuelle : re-lectures (deux volumes) ; Molière Re-Envisioned : Twenty-First Century Retakes / Renouveau et renouvellement moliéresques : reprises contemporaines ; et directrice/rédactrice en chef de la nouvelle collection monographique : Textualités diasporiques. Ses autres publications incluent de nombreux articles parus dans des revues internationales et qui portent sur des ouvrages français, européens et postcoloniaux.

Du même auteur

108 livres dans cette collection

Dans la même thématique