• Couverture L’étiolement du politique
  • 4eme L’étiolement du politique
rectoverso

L’ÉTIOLEMENT DU POLITIQUE

revue : Futur Antérieur n°28


Livre papier :
15 €

Livraison à 0,01 €*
* À destination de la France métropolitaine, sans minimum d’achat

Les quatorze années passées sous Mitterand ont considérablement transformé les données des dynamiques sociales et politiques. Il est vrai qu'il n'y a pas lieu de se féliciter des résultats de la gestion socialiste : les affaires de corruption se sont multipliées, le chômage a beaucoup augmenté, le mouvement ouvrier dans toutes ses composantes s'est affaibli, et des fractions importantes de la société ont été profondément démoralisées ou désorientées. Ce dont il faut bien se persuader c'est qu'il n'y a pas seulement des "fractures sociales", dans le monde d'aujourd'hui, mais aussi des "fractures politiques" et de portée non négligeable. La politique dépérit et glisse vers le monde de l'infra-politique, perdant ainsi sa lisibilité pour les dominés. Le politique est en effet trop rempli de messages sans portée pour pouvoir être perçu comme un lieu où s'expriment des citoyens à la recherche de l'inventivité sociale, désireux d'échanger des jugements sur l'agir et les modalités de la vie en commun. Mais ce qu'il faut dire avec force est qu'en rester aux pratiques sociales actuelles ne peut conduire qu'à des déconvenues graves, voire à des aventures. Pour mettre fin à l'étiolement du politique il faut s'attaquer à un impensé fondamental de la politique, son lien avec les structures de pouvoir-domination présentes dans les rapports sociaux.

  • Date de publication : février 1995
  • 204 pages
  • ISBN : 2-7384-3663-3
  • EAN13 : 9782738436634
  • (Imprimé en France)

25 numéros dans cette revue

Dans la même thématique