• Couverture Hérédité et adaptation : la conception kantienne des races et des espèces.
  • 4eme Hérédité et adaptation : la conception kantienne des races et des espèces.

HÉRÉDITÉ ET ADAPTATION : LA CONCEPTION KANTIENNE DES RACES ET DES ESPÈCES.

Kant : l'anthropologie et l'histoire
Date de publication : mai 2011
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Dans ses écrits sur les races humaines, Kant construit un concept de
l'espèce biologique, et des races et des variétés, et en dérive un critère pour
reconnaître que des individus sont de la même espèce ou de la même race. Le
texte Von den verschiedenen Rassen der Menschen fut publié en 1775, mais repris
deux années plus tard dans le recueil de J.J.Engel, Philosophie für die Welt ; on doit
donc y voir, avec Zammito, "la seule publication signifiante de Kant comme
philosophe populaire dans les années 1770"1. Le second texte, de 1785, sur la
"Détermination du concept de race humaine", répond à des
mécompréhensions de Georg Forster et de manière plus indirecte vise à contrer
les thèses de son inspirateur, et ancien étudiant de Kant - Herder -, auxquelles
Kant répondra directement dans une recension en 1787.
La préoccupation kantienne de prouver l'unité de l'espèce humaine est sans
doute en général corrélative de la nécessité d'avoir un concept d'espèce
humaine pour procurer un substrat phénoménal à l'idée d'humanité inscrite
dans la raison pratique. Il serait en quelque sorte inacceptable à la raison que la
morale exigeât l'unicité de l'humanité, tandis que la théorie souscrivît à la
pluralité des espèces humaines, comme l'eussent voulu à l'époque Voltaire ou
d'autres - partisans du polygénisme

     
  • ISBN : 978-2-296-54994-4 • mai 2011 • 18 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat