• Couverture ENTRE DECLARATIONS DE POLITIQUE LINGUISTIQUE ET PRATIQUES COURANTES DE GESTION ET DE REPRESENTATIONS DES LANGUES AFRICAINES DE GUINEE
  • 4eme ENTRE DECLARATIONS DE POLITIQUE LINGUISTIQUE ET PRATIQUES COURANTES DE GESTION ET DE REPRESENTATIONS DES LANGUES AFRICAINES DE GUINEE

ENTRE DECLARATIONS DE POLITIQUE LINGUISTIQUE ET PRATIQUES COURANTES DE GESTION ET DE REPRESENTATIONS DES LANGUES AFRICAINES DE GUINEE

Universités francophones et diversité linguistique
Date de publication : mai 2010
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Le système universitaire guinéen connaît ces dernières années des
mutations remarquables à la fois sur le plan de l'accroissement des effectifs
des étudiants, passés de 8448 en 1996 à 16000 en 2002 (MEPU-EC, 2004 :
28), et des Institutions d'Enseignement Supérieur (désormais, IES), qui ont
également connu une progression et sur le plan de la rénovation des
programmes d'enseignement. Le document dressant l'état des lieux du
système éducatif, préparé en mars 2008 en vue de la tenue des Etats
Généraux de l'Education, fait état de l'existence aujourd'hui de 15 IES
publiques et de 42 privées (v. Etats Généraux de l'Education : état des lieux
du système éducatif, question à débattre, mars 2008 : 24). Le répertoire des
IES publiques est composé de douze instituts et grandes écoles d'ingénieurs
dont certains sont spécialisés en mines et géologie, en agrovétérinaire, en
sciences de l'éducation ou enseignement à distance. A ce tissu d'institutions
de formation supérieure s'ajoutent les trois universités guinéennes dont
l'une, l'Université de Kankan, se situe en pro

     
  • ISBN : 978-2-296-11851-5 • mai 2010 • 20 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoverso