• Couverture FONDEMENTS COGNITIFS POUR UNE INTEGRATION DES LANGUES LOCALES DANS LES NOUVEAUX ESPACES DE TRAVAIL COLLABORATIF
  • 4eme FONDEMENTS COGNITIFS POUR UNE INTEGRATION DES LANGUES LOCALES DANS LES NOUVEAUX ESPACES DE TRAVAIL COLLABORATIF

FONDEMENTS COGNITIFS POUR UNE INTEGRATION DES LANGUES LOCALES DANS LES NOUVEAUX ESPACES DE TRAVAIL COLLABORATIF

Universités francophones et diversité linguistique
Date de publication : mai 2010
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Dans cet article, nous nous appuyons sur les modèles les plus récents de la
compréhension et de la production de textes, et nous présentons les résultats
de travaux conduits en psychologie des processus cognitifs qui montrent
qu'en situation de diglossie, le recours à la langue maternelle peut faciliter la
compréhension et la production de texte en langue L2 et la construction des
savoirs à l'aide de textes. Les données mettent en évidence l'effet positif de
la langue maternelle L1 (i) sur l'activation des connaissances nécessaires à la
mise en oeuvre des inférences lors de la construction de la cohérence de la
signification des textes en langue L2ou (ii) lors de l'activité de planification
dans une tâche de co-écriture à distance de textes explicatifs. Ces résultats
constituent une base scientifique qui justifie la prise en compte de la
diversité linguistique et l'utilisation des langues africaines dans les activités
d'apprentissage et par conséquent dans les universités africaines.
L'évolution et les mutations des modalités d'apprentissage et
d'acquisition de connaissances, consécutives au développement des TICE et
des opportunités de brassage culturel et linguistique qu'elles permettent,
invitent à une ré-analyse des invariants

     
  • ISBN : 978-2-296-11851-5 • mai 2010 • 16 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoverso