• Couverture S'ÉMANCIPER DES MOTS - OU NE POUVOIR LE FAIRE : LA REPRÉSENTATION DE LA FUITE D'ESCLAVE DANS LA LITTÉRATURE ABOLITIONNISTE BRITANNIQUE 1824-1837
  • 4eme S'ÉMANCIPER DES MOTS - OU NE POUVOIR LE FAIRE : LA REPRÉSENTATION DE LA FUITE D'ESCLAVE DANS LA LITTÉRATURE ABOLITIONNISTE BRITANNIQUE 1824-1837

S'ÉMANCIPER DES MOTS - OU NE POUVOIR LE FAIRE : LA REPRÉSENTATION DE LA FUITE D'ESCLAVE DANS LA LITTÉRATURE ABOLITIONNISTE BRITANNIQUE 1824-1837

Dynamiques d'émancipation caribéenne dans la littérature et les arts
Date de publication : mai 2011
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Cette étude porte sur un silence, une béance, en grande partie inexplo-
rée, dans l'histoire de l'esclavage caribéen, de la Caraïbe anglophone et de la
Jamaïque plus précisément. De quel silence, de quelle béance s'agit-il ?
À l'heure où les travaux portant sur l'histoire et la mémoire de l'esclavage
dans le monde atlantique s'orientent résolument vers la recherche et la lecture
de récits autobiographiques d'esclaves, il est impossible d'échapper au constat
suivant : la plupart des esclaves de la Jamaïque et de la Caraïbe anglophone
resteront à jamais silencieux, sans voix, faute d'avoir pu prendre la plume à
l'instar des célèbres esclaves en fuite étasuniens Frederick Douglass, Moses
Roper, Henry Bibb ou encore Harriet Tubman, pour n'en citer que quelques-
uns parmi tous ceux qui, de 1825 à 1864, 7rent paraître leur récit de vie. Point,
donc, de Frederick Dougla

     
  • ISBN : 978-2-296-54936-4 • mai 2011 • 14 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat