• Couverture Pratiques de GRH dans les très petites entreprises sénégalaises
  • 4eme Pratiques de GRH dans les très petites entreprises sénégalaises

PRATIQUES DE GRH DANS LES TRÈS PETITES ENTREPRISES SÉNÉGALAISES

pertinence d'une gestion qui concilie tradition et modernité

Serge F. Simen

revue d'origine de cet article : Cahiers de l'IREA 14

Date de publication : novembre 2017
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Dans le contexte africain, les populations vivent dans une double culture : les cultures africaines et les cultures étrangères, principalement occidentales. Cette situation a impulsé des réflexions théoriques sur la complexité du management des entreprises en Afrique. Des chercheurs, africanistes, consultants et experts occidentaux exerçant sur ce continent, ont constaté que les systèmes de représentations, des codes et d'attitudes qui caractérisent les cultures nationales dans ces pays présentent des particularités. C'est le sens du débat actuel sur les pratiques de gestion et les cultures en Afrique. Ce débat reflète une différenciation voire une opposition entre les tenants de l'approche universaliste (Sorge et Warner, 1981) et ceux d'une approche plus culturaliste ou contingente ((Bourgoin, 1984 ; d'Iribane, 1998, 2003 ; Henry, 2008 ; Hernandez, 1997 ; Hounkou et Pichault, 2008 ; Mutabazi, 2008 ; Pichault et Nizet, 2000 ; Tidjani et Kamdem, 2010). Notre contribution à ce débat se limite au cas de la très petite entreprise (TPE) africaine, à la suite des travaux effectués sur ce sujet dans d'autres contextes (Marchesnay, 2003 ; Torrès,
2003).

     
  • ISBN : 978-2-343-13204-4 • novembre 2017 • 40 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat