• Couverture Derrière l'utopie du jardin collectif, la complexité d'un projet social, technique et politique
  • 4eme Derrière l'utopie du jardin collectif, la complexité d'un projet social, technique et politique

DERRIÈRE L'UTOPIE DU JARDIN COLLECTIF, LA COMPLEXITÉ D'UN PROJET SOCIAL, TECHNIQUE ET POLITIQUE

Collectif

revue d'origine de cet article : Géographie et Cultures 103

Date de publication : avril 2018
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Alors que le jardin collectif, partagé ou familial, peut être perçu comme un aménagement à moindre coût, comme une démarche spontanée de réappropriation de l'espace par des citoyens ou encore comme un objet politique naïf, cet article montre qu'il s'agit d'un projet, processus social et technique plus complexe qui cristallise divers enjeux politiques, techniques et sociaux. L'analyse des dynamiques d'acteurs impliqués dans la création de jardins collectifs révèle des requalifications successives du projet, dans le compromis sur la matérialité, les fonctions du jardin et les usages de l'espace entre collectivités, partenaires locaux associatifs, habitants-futurs jardiniers, bailleurs et aménageurs. Le jardin collectif se présente ainsi comme un objet urbain complexe qui mobilise le recours à une expertise de la médiation sociale et paysagère, et comme un objet politique fort pour les acteurs publics et associatifs impliqués. À la lumière de cette mise en politique et de cette professionnalisation des acteurs médiateurs, nous pointons les risques d'une normalisation des modèles de jardins collectifs pouvant aller à l'encontre des aspirations sociales des habitants.

     
  • ISBN : 978-2-343-14481-8 • avril 2018 • 19 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat