• Couverture Quand la participation de la jeunesse des cités devient politique La résistible reconnaissance des discriminations dans un conseil local des jeunes
  • 4eme Quand la participation de la jeunesse des cités devient politique La résistible reconnaissance des discriminations dans un conseil local des jeunes

QUAND LA PARTICIPATION DE LA JEUNESSE DES CITÉS DEVIENT POLITIQUE LA RÉSISTIBLE RECONNAISSANCE DES DISCRIMINATIONS DANS UN CONSEIL LOCAL DES JEUNES

Samir Hadj Belgacem

revue d'origine de cet article : Les cahiers de la LCD 8

Date de publication : octobre 2018
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

"Faire participer la jeunesse", "donner la parole aux jeunes". Ces formules sont souvent affichées par les municipalités soucieuses de mettre en avant leur politique en direction de la jeunesse. Cependant, ces slogans ne renseignent pas sur les difficultés concrètes à mettre en oeuvre ces ambitions. Ils sous-estiment les capacités à accepter le discours ou les choix d'une jeunesse qui ne rentre pas dans les critères implicitement définis. Je souhaiterais évoquer les difficultés rencontrées au début des années 2000 par un service jeunesse et les élus d'une municipalité communiste dans la mise en place d'un conseil local des jeunes (CLJ), ces instances consultatives qui reprennent les principes des assemblées municipales.

     
  • ISBN : 978-2-343-16104-4 • octobre 2018 • 18 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat