• Couverture L'écriture de la transgression : un moyen de libération de la femme camerounaise musulmane
  • 4eme L'écriture de la transgression : un moyen de libération de la femme camerounaise musulmane

L'ÉCRITURE DE LA TRANSGRESSION : UN MOYEN DE LIBÉRATION DE LA FEMME CAMEROUNAISE MUSULMANE

Élise Nathalie Nyemb

La littérature camerounaise d'expression française
Date de publication : novembre 2018
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Longtemps restées invisibles dans le paysage littéraire camerounais, les femmes musulmanes prennent la plume au début de la décennie en cours pour dénoncer les maux dont elles sont victimes. Par l'acte d'écriture, elles donnent "la parole aux silencieuses de l'histoire" (Thiam 1978 : 111) afin de s'insurger contre la réification de la gent féminine. Dans son premier roman intitulé Walaande : l'art de partager un mari (2010), Djaïli Amadou Amal condamne le fascisme phallocratique dont parle Thiam et s'attaque sans ambages aux vicissitudes et tribulations qui découlent aussi bien de la polygamie que du mariage arrangé. Dans 8clos (2016) de Djhamidi Bond cependant, la critique du phallocentrisme se traduit par la condamnation de l'inceste et des pratiques misogynes dans les familles.

     
  • ISBN : 978-2-343-16116-7 • novembre 2018 • 12 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat