• Couverture PRÊT INTERNATIONAL EN DERNIER RESSORT ET SÉLECTIVITÉ DU RENFLOUEMENT
  • 4eme PRÊT INTERNATIONAL EN DERNIER RESSORT ET SÉLECTIVITÉ DU RENFLOUEMENT

PRÊT INTERNATIONAL EN DERNIER RESSORT ET SÉLECTIVITÉ DU RENFLOUEMENT

Cécile Bastidon, Philippe Gilles, Nicolas Huchet

revue d'origine de cet article : Région et Développement 26

Date de publication : mars 2008
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Face aux crises de troisième génération, le prêt en dernier ressort constitue une solution si et seulement si le prêteur international en dernier ressort (PIDR) bénéficie d'informations fiables relatives aux marchés financier et bancaire domestiques afin d'assurer, parallèlement à sa fonction macro- économique traditionnelle, une fonction microéconomique de prêts sélectifs à des banques individuelles. L'optimalité d'intervention de ce PIDR nécessite de spécifier deux niveaux de sélectivité du renflouement: dans un premier temps, l'éligibilité (ou non) des pays en crise, dans un second temps, les seules banques solvables des pays récipiendaires.

     
  • ISBN : 978-2-296-05106-5 • mars 2008 • 17 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoverso