Comptes-rendus d'ouvrage

Le pouvoir infantile en chacun

Au sortir de la fusion originelle à sa mère, l'enfant, soudain à découvert, doit affronter la vie. Dès qu'il s'affirme ensuite en sa différence, il se confronte à l'autre. Simplement parce qu'autrui est séparé et différente de lui, l'être individué se sent potentiellement fragile, voire menacé.
Ce nouveau regard sur la psychologie ouvre le champ d'une philosophie susceptible de nous faire vivre et dépasser l'enjeu de pouvoir présent en toute relation par besoin de fusion primaire. Il ne s'agit pas d'être un dominant égoïstement préservé, ou à l'inverse de se soumettre au moins mauvais maître; il s'agit de créer des conditions familiales et sociales pour que l'identité toujours en train de se faire et se défaire s'appuie sur suffisamment de confiance. Seulement alors, nous pouvons nous risquer à vivre nos différences dans les conflits quotidiens et le respect de l'autre. Chacun peut trouver ainsi sa liberté. Plus l'individu se sent impuissant et démuni, plus il entretient des rapports de pouvoir défensifs sans parvenir à s'en dégager. S'il peut avoir suffisamment confiance en l'autre et en lui-même, il sait alors abandonner ses défenses pour affirmer son originalité tout en oeuvrant à la solidarité.

Auteur concerné