Comptes-rendus d'ouvrage

Tous fous

Pour sauvegarder son humanité bonne et la continuation de la vie terrestre, l'homme doit être un résistant contre "sa tendance nazie", laquelle n'est que le culte de la puissance pour la puissance sans souci de la fragilité de la vie.
Lorsque j'intitule cet essai "Tous fous", je pense à cette folie liée à nos parties infantiles qui nous fait vénérer la puissance et ses "recettes" imaginaires en les faisant miroiter. Aliénés volontaires à l'immaturité, nous sommes prompts à collaborer à toutes sortes d'illusions grosses de cette toute-puissance imaginaire. Conjointement, nous sommes tous fous de peur et d'omnipotence défensive face à ce même pouvoir que notre infantile laisse régner.
Si nous ne savons pas trouver l'intelligence des limites, la catastrophe qui nous menace aujourd'hui peut être autant écologique que socioculturelle.

Auteur concerné