Comptes-rendus d'ouvrage

Le Combat avec soi-même

Le fascisme du marché qui ne veut que des consommateurs fait très fort et très malin pour nous aliéner: il nous soumet à nous-même, à notre oralité et plus largement à nos parties infantiles toujours présentes sous nos instances évoluées. Et nous sommes bien mal armés psychologiquement pour résister à cette dictature intérieure, au sens où nous voilà maintenant assujettis à une pulsion nôtre. Nous sommes davantage (voire uniquement) habitués à considérer notre ennemi comme extérieur et à l'affronter en cet état d'esprit.
En ce sens, apprendre à s'élever soi-même jusqu'au respect est ce à quoi notre nature double nous oblige si nous voulons en priorité défendre les forces de création. Et ce combat-là, nous ne savons pas encore comment le mener. Il us faut apprendre à résister à toute domination abusive qui aliène les valeurs vivantes, et conjointement nous libérer de notre omnipotence en sachant contenir et ramener à la justice et à la raison nos pulsions infantiles. c'est cette double résistance conjuguée qui nous permettra de faire en grand pas en avant sur le plan civilisationnel.
Une nouvelle ère s'ouvre nécessitant des mini-révolutions profanes devant être menées par chacun et revécues sans cesse. La pratique individuelle de la "position dépressive" est la voie de ces révolutions individuelles permanentes.

Sylvie Portnoy Lanzenberg
novembre 2008

Auteur concerné