Comptes-rendus d'ouvrage

Vers une transcendance laïque

Noues en serions à l'enfance de l'humanité, au stade de l'omnipotence par lequel le jeune doit invariablement passer et qu'il doit dépasser pour accéder au stade de la responsabilité... Par égocentrisme excessif, nous refusons de considérer notre coeur relationnel et les interdépendances grâce auxquelles la vie se renouvelle et sa créativité et en sa beauté: d'où notre destructivité. Grandir donc pour que la barbarie liée à l'immaturité appartienne au passé.
En cet état d'esprit, tâcher de penser une transcendance qui ne se définisse pas par rapport à Dieu mais qui résulte de notre capacité d'empathie profonde. Aussi, deviner ce que pourrait être une religion civile et la fonder pour devenir suffisamment libre de nos luttes fratricides dont le modèle originel est le duel entre Caïn et Abel.
Alors, peut-être, notre conscience évoluera jusqu'à ce que nous sachions atteindre le dieu vivant présent en chacun, d'où pet naître le souci prioritaire d'être le gardien de son frère.

Sylvie Portnoy Lanzenberg
juin 2007

Auteur concerné