Mary Wenker

Adolescente, Mary Wenker est allée frapper à la porte de la direction de son établissement scolaire pour contester le contenu du cours de géographie qu’elle y suivait : comment pouvoir se limiter à l’étude des fleuves et des montagnes du continent africain alors que l’apartheid faisait rage en Afrique du Sud ? Cette anecdote marque sans aucun doute le début d’un engagement pour la défense des précarisés de la vie qui ne s’est jamais interrompu.

Après avoir achevé des études de pédagogie curative à l’université de Fribourg (Suisse), Mary Wenker s’établit à Detroit (USA) où elle œuvre comme bénévole dans une ONG au cœur de la ville durant 3 ans. Elle y anime des ateliers de soutien scolaire et lance un projet de librairie de rue.

De retour en Suisse, elle est engagée comme enseignante spécialisée dans des classes destinées aux élèves en situation scolaire précaire, puis dans des classes d’accueil où elle prend en charge des adolescents issus de la migration.

Lorsqu’elle choisit de poursuivre sa formation, les questions interculturelles retiennent toute son attention. Ses travaux l’amènent à rédiger de nombreux supports pédagogiques destinés aux enseignants et aux élèves, puis à être engagée comme formatrice d’enseignants et de travailleurs sociaux. Elle occupera également pendant dix ans le poste de coordinatrice pour la scolarisation des enfants de migrants à la Direction de l’instruction publique du canton de Fribourg (Suisse).

Parallèlement à sa pratique professionnelle, Mary Wenker achève une formation de médiatrice scolaire, puis une formation de coach, et enfin d’hypnothérapeute. Elle quitte l’enseignement pour se consacrer au cabinet privé qu’elle ouvre quelques années plus tard.

En mars 2016, Mary Wenker se rend pour la première fois à Chios (Grèce) pour une courte mission humanitaire. L’accord entre l’Union Européenne et la Turquie vient d’être signé, laissant présager une accalmie des flux migratoires. Ce ne fut pas le cas. Les bateaux continuèrent d’affluer en Grèce, avec une détérioration dramatique des conditions d’accueil et de vie pour les milliers de réfugiés désormais bloqués sur les îles de la mer Égée. Mary Wenker ne cesse de s’y rendre depuis, y passant près de la moitié de son temps.

En 2017, elle crée sa propre association, Choosehumanity et collabore avec de nombreuses ONG à Chios, Samos et Athènes. Sur le terrain, Mary Wenker contribue aux distributions de biens de première nécessité, anime des ateliers de relaxation à l’intention des réfugiés et des bénévoles, intervient comme thérapeute et interprète.


www.choosehumanity.ch
adresse email envoyer un mail à l'auteur

Renseignements

Institution de travail :
Impasse du Croset 23
1753 Matran / Suisse

Fonction(s) actuelle(s) : Ecrivain(e), Pédagogue et thérapeute

Bibliographie