Articles de presse

Une histoire poignante à travers une intrigue policière

[...] Ainsi Jean-Pierre Cômes, saint-cyrien de la promotion de Diên Biên Phu, sorti de l'école pour être jeté dans un régiment de parachutistes -il aimait cela- mais aussi dans un DOP (détachement opérationnel de protection). Autrement dit dans une salle de renseignements et, plus clairement, une chambre de torture. Surpris par ce qu'il y découvre, il essaiera sur lui-même la trop célèbre "gégène", génératrice d'électricité. Puis refusera tous les ordres du commandement quand il les juge attentoires à la dignité humaine... et à celle de l'armée. On ne lui pardonnera pas. On l'enverra même dans une opération suicide, espérant qu'il y laissera la vie. Mais sa carrière sera presque brisée.
Jean-Pierre Cômes a intitulé son livre "roman" et raconte cette histoire poignante à travers une intrigue policière (qui lui permet d'évoquer aussi le drame des pieds-noirs). Mais le lieutenant Jean-Pascal Compagnon, qu'il situe au coeur de son récit, lui ressemble comme un frère. Et même bien davantage.

Jacques Duquesne

L'EXPRESS, novembre 2005