• Couverture Trois paradoxes de la littérature française en Chine moderne
  • 4eme Trois paradoxes de la littérature française en Chine moderne
rectoversoaplat

TROIS PARADOXES DE LA LITTÉRATURE FRANÇAISE EN CHINE MODERNE

Une étude des Revues de l'Université franco-chinoise de Pékin (1920-1950)

Yening BAO

Collection : Espaces Littéraires
ASIE Chine
LINGUISTIQUE
Date de publication : 3 juillet 2019
Livre papier :
33 €
Imprimé en france - Frais de port 0,01 €*
*(si commande >= 30€ livrée en France)
Version numérique* :
25,99 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

L'Université franco-chinoise de Pékin (1920-1950) revêt une importance particulière dans l'histoire des échanges culturels entre la Chine et la France. Cette institution a formé un grand nombre d'hommes de talent et de passeurs de culture entre les deux pays. Des intellectuels chinois de renom présentent au public la littérature française par le filtre d'une conscience bilingue et biculturelle dans les revues que cette université monte à cet effet. Les Revues de l'Université franco-chinoise de Pékin élaborent un planrelief de la littérature française différent de tous les autres. En dehors du rôle pédagogique, elles veulent également promouvoir les idées qu'elles défendent à l'égard de la littérature. Un équilibre s'établit entre les contraires : l'individu et la société, l'émotion et la raison, la contemplation et l'engagement. Les rédacteurs dressent une typologie de la littérature française appuyée sur une
tradition subjective, à savoir l'individualisme, le lyrisme et la mystique. Cette tendance est d'autant plus significative qu'elle émerge dans une Chine moderne où sont réclamés plutôt le bonheur collectif, la conscience de l'histoire, ainsi que la lumière apportée par les connaissances objectives.

  • Broché - format : 15,5 x 24 cm
  • ISBN : 978-2-343-17712-0 • 3 juillet 2019 • 326 pages
  • EAN13 : 9782343177120
  • EAN PDF : 9782140125720

Yening BAO est actuellement maître de conférences à l'Université des Études Internationales de Pékin (BISU). Elle a traduit en chinois Jean Renoir d'André Bazin et des nouvelles de François Mauriac. Titulaire d'un doctorat en lettres françaises, elle a publié, en français et en chinois, une dizaine d'articles consacrés aux divers sujets concernant les littératures française et chinoise, souvent avec un angle comparatiste.

313 livres dans cette collection

Dans la même thématique