• Couverture Interrompus
  • 4eme Interrompus
rectoversoaplat

INTERROMPUS

Vincent Ecrepont

Collection : Théâtres


Pièce jouée durant le Festival OFF du 8 au 31 juillet à 15h40 à L'Entrepôt
Pièce jouée durant le Festival OFF du 8 au 31 juillet à 15h40 à L'Entrepôt La presse en parle Pourquoi Vincent Ecrepont choisit-il de porter à la scène des thématiques dont on dit trop facilement qu'elles font peur aux spectateurs ? Sans doute parce que ces sujets résonnent de manière intime chez ce metteur en scène sensible qui a trouvé dans le théâtre une manière incroyablement juste de les exprimer à travers ses propres textes. Avec grâce et légèreté. Il faut donc se garder de tout sentiment d'appréhension qui détournerait de sa nouvelle pièce, les interrompus. Dans les larmes qui montent aux yeux, se mêlent aussi bien la joie et le bonheur d'être en vie. Car les interrompus nous invitent tous à demeurer vivants. Brunot Bouvet. Webthéa Vincent. Ecrepont donne la parole à des enfants morts à des âges différents, mais, bien sûr, trop tôt. Sa pièce emplit le silence qui suit ce drame de phrases libératrices et remplace le foudroiement muet par un tournoiement bienfaisant. Il y a quelque chose d'une cour d'école de l'au-delà, enjouée face à la gravité. Cette belle traversée du miroir ne ressemble à aucune autre. Gilles Costaz. Politis Si l'ensemble est extrêmement sensible et nourri d'un matériau humain riche et en forte correspondance avec la société contemporaine, le rythme enlevé et le travail d'écriture instaurent une distance permanente avec le réel et le reportage, avec l'intime et la souffrance, pour opérer un glissement progressif du récit de la mort à la vie, de la gravité à la légèreté, du singulier à l'universel, du repli vers le passé à un avenir possible au-delà des cicatrices aussi douloureuses soient-elles. L'auteur évite soigneusement morale et bons sentiments pour mettre la parole au seul service d'une possible réconciliation, malgré le deuil et le drame, de l'homme avec lui-même, avec l'autre, avec le monde et la vie. Un texte émouvant, décalé, libérateur et empli d'une énergie vitale revigorante qui parvient à traiter un sujet trop souvent tabou avec justesse, pudeur et originalité. Dominique Baillon-Lalande. Encres vagabondes Ce prix décerné aux interrompus par festival d'Avignon Off rend hommage au courage d'avoir abordé une thématique souvent abordée en littérature mais trop rarement au théâtre. Nadia Nejda. Le Courrier Picard. Avec vivacité et force de caractère, ces enfants pensent comme des grands, ils nous dérangent, ils nous touchent, invitant à mettre un "supplément de vie dans sa propre vie". Vincent Ecrepont poursuit ici son travail d'artiste libre, mûrissant sa réflexion sensible sur l'intime, avec une tenace volonté de partage. Agnès Santi. La Terrasse
Livre papier :
10 €

Livraison à 0,01 €*
* À destination de la France métropolitaine, sans minimum d’achat

Version numérique* :
7,49 €
* Compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.
> En savoir plus sur les ebooks : consultez notre FAQ

La mort d'un enfant fait partie de ces événements de vie dont la souffrance est trop souvent passée sous silence. Cinq enfants aux existences interrompues parlent pour la première fois à ceux qui leur ont survécu. Tels des funambules qui font le chemin à l'envers, ils franchissent le quatrième mur pour s'adresser à leurs proches.

  • Date de publication : juillet 2011
  • - format : 135 x 215 cm • 62 pages
  • ISBN : 978-2-296-56110-6
  • EAN13 : 9782296561106
  • EAN PDF : 9782296467705
  • EAN ePUB : 9782296820531
  • (Imprimé en France)

Du même auteur

356 livres dans cette collection

Dans la même thématique