• Couverture La violence de l'histoire en art et en littérature
  • 4eme La violence de l'histoire en art et en littérature
rectoverso

LA VIOLENCE DE L'HISTOIRE EN ART ET EN LITTÉRATURE

SYLVIE JACOBÉE BIRIOUK
Jacobee eric

Collection : L'Orizzonte

Thématique :
- Création littéraire

 
Livre papier :
10 €

Livraison à 0,99 €*
* À destination de la France métropolitaine, à partir de 35€ d'achats

La littérature se nourrit de la violence du monde, elle la raconte et parfois la dénonce : violence individuelle ou étatique, violence faite aux femmes, aux esclaves, aux peuples, à l’ennemi, aux croyants et incroyants ; on n’en finirait plus de lister toutes les formes de cruauté présentes dans les livres. Le conflit est partout, et on a même pu dire qu’il était l’essence du théâtre. Que dire aussi de l’épopée antique ou médiévale ? La matière est infinie et nous avons vite compris qu’il nous fallait faire un choix pour traiter ce vaste sujet. Aussi avons-nous choisi de nous focaliser le plus souvent sur la notion de guerre, de réfléchir, par comparaison, sur le point de vue des auteurs et des artistes. Pensant notamment aux lycéens, nous avons choisi de nous arrêter sur quelques extraits significatifs d’œuvres célèbres, que nous avons davantage commentés, pour souligner le mécanisme de mise en place de cette violence.

  • Date de publication : 29 janvier 2024
  • Broché - format : 14 x 21 cm • 112 pages
  • Langue : français
  • ISBN : 978-2-336-43167-3
  • EAN13 : 9782336431673

 Eric Sivry est né le 1er octobre 1959 à Paris. Il a écrit des recueils de poèmes, dont À Force de Jours (Schena, 2006) ; Instants de Voyages et autres heures inventées (L’Harmattan, 2010), Prix Alfonso Gatto 2023 ; Askémata, la durée et l’instant, (Edizioni Universitarie Romane, Rome, 2015) ; Vie d’Artemio Muerte (L’Harmattan, 2019), Pris en otage, (Unicité, 2021) ; Sans Moi, (Jacques Flament, 2021), Paradeisos, (D’Ici et D’Ailleurs, 2023) ; des récits, L’Ile perdue (Tensing, 2013), Une Sirène (Canada Mediterranee Centre, Toronto / D’Ici et D’Ailleurs), Retour au monde (Unicité, 2023) ; du théâtre, Faustine, (Aga / L’Harmattan, 2018) ; des essais, Une autre conception de l’Autre, (Aga / L’Harmattan, 2019). Il est en outre critique d’art, directeur de la collection « Intuitions cosmopolites », éd. L’Harmattan. Privilégiant une réflexion sur l’expression de l’intuition en art, il est à l’origine avec Sylvie Biriouk du groupe intuitiste, de la revue « Intuitions », a écrit le manifeste Pour un art de l’intuition (Anagrammes, 2003 ; Hermann, 2016). Son œuvre de critique littéraire et artistique s’intéresse plus particulièrement aux œuvres de Marcel Proust, Yves Bonnefoy, Paul Éluard, Giovanni Dotoli, Man Ray, Danielle Le Bricquir.


Sylvie Biriouk est née en décembre 1962 à Charenton le Pont. Elle s’entraîne à l’écriture poétique dès 1970 mais c’est en 1978 qu’elle rédige ses premières nouvelles. En 1980, elle entame des études de lettres au cours desquelles elle rencontre Eric Sivry, écrivain et poète. Docteure es lettres en 1996, elle consacre plusieurs ouvrages critiques aux œuvres de Maupassant ou d’Yves Bonnefoy. Elle participe à la rédaction d’un manuel scolaire chez Nathan en 2007 et publie une anthologie des Poètes francophones contemporains en 2010. Parallèlement elle est l’auteure de recueils de nouvelles, Le Grand Tunnel (D’Ici et D’Ailleurs), Mahaâva (Tensing) et Les Marcheurs (D’Ici et D’Ailleurs), ainsi que des recueils poétiques, parmi lesquels Les Arpents de l’aube (Schena), Cosmiques (KDP), Bloc-Notes (D’Ici et D’Ailleurs), ou Islandic, recueil podcasté dans L’Instant poétique. Elle a enseigné la communication à l’Université Gustave Eiffel, et continue d’enseigner la littérature et le latin au Lycée Bossuet de Meaux. Elle a animé pendant plusieurs années une émission artistique et littéraire, « Le Pont des arts » sur R.V.M., en compagnie d’Eric Sivry.

101 livres dans cette collection

Dans la même thématique