• Couverture Le français ne vient pas du latin !
  • 4eme Le français ne vient pas du latin !
rectoverso

LE FRANÇAIS NE VIENT PAS DU LATIN !

Essai sur une aberration linguistique

Yves Cortez



La presse en parle... Le nouvel Observateur (6 au 12 septembre 07)
Le bon Cortez "Le français ne vient pas du latin !", affirme Yves Cortez (L'Harmattan, 14,50 euros). Très tôt, les Romains ont parlé un ancien italien ; le latin pour eux était une langue morte ; notre français parlé vient de l'italien, comme les autres langues romanes. En les comparant entre elles, Cortez accumule les preuves et les questions : pourquoi leurs syntaxes se ressemblent-elles tant, tout en étant si différentes du latin ? Pourquoi les mêmes mots (les plus courants) ont-ils disparu partout ? Où sont-ils ? Pourquoi ne met-on pas le verbe à la fin, pourquoi n'y a-t-il plus en français de déclinaisons ni de neutre, alors qu'on retrouve, dans toutes ces langues, les mêmes articles, les mêmes pluriels, les mêmes adverbes ? On le subodorait ; cette fois, le coup est donné. Il n'y a plus de fer dans les épinards, le cholestérol ne bouche plus les artères et le français vient de l'italien. Nous voilà beaux! Jacques Drillon Le mauvais Cortez Nous préférerions tous descendre de l'italien, que nous comprenons sans l'avoir appris : le latin, malgré le harnais blanchi, nous est redevenu opaque ; on applaudirait donc Yves Cortez - du moins réclamerait-on un vrai débat avec de bons linguistes, cela existe ; mais pourquoi, sous prétexte qu'il n'est pas du sérail, traîne-t-il dans la boue les "officiels" ? Quel est ce ton de polémiste agressif ? La démonstration était suffisamment éloquente : il fallait la faire froidement. D'autant que la raillerie est un art - et Cortez n'est pas un artiste. Il fallait être élégant, il est lourd ; il fallait être économe, il est prodigue, et ressasse. Avec ses sorties d'avocat forclos, il laisse penser à son lecteur qu'il est une sorte de collectionneur aigri, monomaniaque, de ceux qui enfourchent tous les jours leur cheval de bataille, à l'adresse de piliers de bar résignés. Dommage. J. Dr. Le nouvel Observateur (semaine du 6 au 12 septembre 07)
Livre papier :
14,5 €

Livraison à 0,01 €*
* À destination de la France métropolitaine, sans minimum d’achat

Version numérique* :
10,99 €
* Compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.
> En savoir plus sur les ebooks : consultez notre FAQ
Les ebooks publiés avant 2011 sont susceptibles d'être issus d'une scannérisation, merci de consulter l'aperçu pour visualiser leur qualité.

Plus qu'un spectaculaire pavé dans la mare, ce livre est une révolution linguistique : sa conclusion principale est que l'étymologie du français est fausse puisqu'elle repose sur des bases erronées. L'auteur démontre que la transformation du latin en langues romanes donne toujours lieu à des explications confuses. Cette enquête sur la filiation linguistique comporte sept preuves établies avec une rigueur scientifique concluant à l'"italianité" du français, et non à son héritage latin.

  • Date de publication : mai 2007
  • - format : 13,5 x 21,5 cm • 250 pages
  • ISBN : 978-2-296-03081-7
  • EAN13 : 9782296030817
  • EAN PDF : 9782296170759
  • EAN ePUB : 9782336278674
  • (Imprimé en France)

Du même auteur

Sur internet :

Blog de l'auteur
yvescortez.canalblog.com/

Dans la même thématique