• Couverture Père pays, mère patrie
  • 4eme Père pays, mère patrie
rectoversoaplat

PÈRE PAYS, MÈRE PATRIE

Cinéma et société au Brésil (1994-2012)

José Carlos Avellar

Traduction de Sylvie Debs - Préface João Moreira Salles - Postface de Barbara Rangel

Collection : Champs visuels

Zone géographique :
- Amériques > Amérique du Sud > Brésil

Livre papier :
20,5 €

Livraison à 0,99 €*
* À destination de la France métropolitaine, sans minimum d’achat

Version numérique* :
14,99 €
* Compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.
> En savoir plus sur les ebooks : consultez notre FAQ

Considérant le cinéma comme un point de vue pour rééchir sur la société, José Carlos Avellar part d'un regard comparatiste pour analyser les tensions actuelles. Si en 1960, le cinéma portait un projet politique nourri d'espoirs où l'individu représentait la collectivité, le cinéma des années 1990 interroge le réel à partir de destins individuels où les relations familiales miment la scène politique et sociale. L'augmentation de personnages élevés sans père renvoie à l'absence d ´État. Et quand le père se manifeste, c'est à l'égal de la violence exercée par l 'État. Reste alors comme figure centrale celle de la mère, qu'elle soit biologique ou d'adoption. Pour nourrir sa réflexion, l'auteur recourt à Kafka, Louise Bourgeois, Sigmund Freud, Octavio Paz, Carlos Fuentes, Sérgio Buarque de Holanda et la mythologie grecque. Il abolit toutes les frontières : documentaire, fiction, image, représentation, réalité, rêve, cadre, hors cadre. Ce jeu constant de mise en perspective du réel à travers l'image pour faire voir quelque chose de ce réel, est ce qui guide la lecture du monde que fait José Carlos Avellar à travers le cinéma.

  • Date de publication : 25 janvier 2022
  • Broché - format : 13,5 x 21,5 cm • 198 pages
  • ISBN : 978-2-343-25097-7
  • EAN13 : 9782343250977
  • EAN PDF : 9782140202063
  • EAN ePUB : 9782336952802
  • (Imprimé en France)

Nommé Chevalier des Arts et Lettres en 2006, journaliste, critique, essayiste, gestionnaire culturel et enseignant, José Carlos Avellar (1936-2016) a été avant tout un passeur généreux. Auteur de sept livres sur le cinéma brésilien et latino-américain, vice-président de la Fipresci (1986 à 1995), membre des jurys de Cannes et Venise entre autres, il fut l'incontournable consultant des festivals (Berlin, San Sebastián, Toulouse, Montréal, Tokyo, Locarno, Gramado ...) Il a été successivement directeur de la Cinémathèque du Musée d'Art Moderne de Rio, directeur culturel à Embrafilme, directeur de RioFilme, puis programmateur à l'Institut Moreira Salles à Rio jusqu'à sa mort.

Commentaires / Avis de personnalités

 Le cinéma comme point de vue sur la vie
Sylvie Debs
CINÉMAS D'AMÉRIQUE LATINE, 2019

Comptes-rendus d'ouvrage

 Père pays, mère patrie
Paulo Roberto Pires
REVUE DES CINÉMAS D'AMÉRIQUE LATINE, 2022

Du même auteur

384 livres dans cette collection

Dans la même thématique

Dans la même zone géographique