• Couverture Yukio Mishima et ses masques
  • 4eme Yukio Mishima et ses masques
rectoversoaplat

YUKIO MISHIMA ET SES MASQUES

Stéphane Giocanti

ASIE Japon
Livre papier :
39 €

Livraison à 0,01 €*
* À destination de la France métropolitaine, sans minimum d’achat

Version numérique* :
30,99 €
* Compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.
> En savoir plus sur les ebooks : consultez notre FAQ

Pour le monde entier, Yukio Mishima (1925-1970) n'est pas seulement un visage symbolique du Japon : il est avant tout l'un des plus grands écrivains du XXe siècle. L'auteur de Confession d'un masque, du Pavillon d'Or et de La mer de la fertilité. Cependant, depuis sa mort spectaculaire, les erreurs, les clichés et les récupérations ont foisonné, alors que de nombreuses pages (notamment théâtrales) demeurent non traduites. Il est temps d'apporter au public francophone un éclairage suffisamment synthétique et renouvelé, qui tienne compte des sources japonaises et internationales. Vu de loin (et de près), aucun écrivain n'a autant baigné dans un tel fleuve de contradictions. Ivre d'Eros et travaillé par Thanatos, fidèle et infidèle aux samouraïs, classique et romantique à la fois, « impérialiste » et « gay », malade du nihilisme finalement en prise avec la plus grande source spirituelle du Japon (le bouddhisme), Mishima n'a cessé de multiplier les masques. Les uns, pour se cacher, les autres, pour se révéler. Autant de chemins qui nous font accéder à ses romans, à son théâtre, à sa critique et à sa troublante personnalité artistique.

  • Date de publication : 10 février 2021
  • Broché - format : 15,5 x 24 cm • 400 pages
  • ISBN : 978-2-343-22337-7
  • EAN13 : 9782343223377
  • EAN PDF : 9782140171185
  • EAN ePUB : 9782336921938
  • (Imprimé en France)

Essayiste et biographe, Stéphane Giocanti est l'auteur de : T.S. Eliot ou le monde en poussières (2002), Charles Maurras, le Chaos et l'Ordre (2006), Une histoire politique de la littérature (2009). Romancier marqué par Mishima, il a publié en DVD le film Yûkoku de Mishima (2008).

Dans la même thématique