Le centralisme français est source de blocage pour penser l'aménagement du territoire en intégrant l'espace européen. Le projet ferroviaire Via Atlantica reste donc ignoré par la technostructure parisienne malgré ses atouts pour réparer les fractures territoriales de notre pays. Il offre aussi au Lyon-Turin sa prolongation naturelle vers la façade atlantique. Et pourtant, au moins trois projets auraient pu y contribuer, mais les débats publics sont restés du divertissement. Dans un pays fragmenté et archipélisé, la Via Atlantica peut fédérer 37 % de la population et donne du sens pour refaire peuple dans une oeuvre commune, chacun étant appelé à co-construire le triangle Bretagne-Pays basque-Alpes. Le rail doit jouer son rôle d'outil des transitions écologique et énergétique. La Via Atlantica se fera si la majorité silencieuse devient une majorité agissante et si, face à l'État, l'Union européenne prend le relais pour achever le réseau structurant le continent.

  • Date de publication : 19 avril 2021
  • Broché - format : 13,5 x 21,5 cm • 280 pages
  • ISBN : 978-2-343-22951-5
  • EAN13 : 9782343229515
  • EAN PDF : 9782140177057
  • EAN ePUB : 9782336927794
  • (Imprimé en France)

Michel Caniaux, ancien cadre Sncf, a occupé des postes de commercial fret, notamment à Rome, et voyageurs. Il est l'un des co-fondateurs d'Altro dont il est aujourd'hui le vice-président.

Du même auteur

6 livres dans cette collection

Dans la même thématique